Comment apprendre à naviguer avec une planche à foil ?

planche à foil

Le foil est une discipline qui permet aux adeptes de voler au-dessus de l’eau. Et ce, même s’il n’y a pas beaucoup de vent. Toutefois, contrairement à ce que bon nombre de personnes pensent, appréhender une planche de foil n’est pas vraiment facile. D’ailleurs, même les experts en kitesurf peuvent éprouver de la difficulté à maîtriser cette nouvelle manière de naviguer. Mais comment fonctionne une planche à foil ? De quelle manière apprendre cette discipline ?

Comprendre le fonctionnement d’une planche à foil

Pour mieux comprendre les divers aspects et la mise en marche d’un foil, il est essentiel de connaître ses composants et leurs rôles respectifs. En somme, une planche avec foil renferme quelques éléments. Notamment :

  • Le mât : ce dernier est attaché de manière perpendiculaire au fuselage et à la planche.
  • Le fuselage : c’est grâce à lui que les ailes sont rapprochées à la planche et que l’on peut agir sur le foil via une petite pression des pieds.
  • Les ailes : il y a généralement l’aile se trouvant à la partie supérieure bombée aussi appelé extrados et celle de la partie inférieure plus plate nommée intrados. L’aile placée en avant est munie d’un bord d’attaque de forme arrondie, elle peut rapidement prendre de l’épaisseur et s’affiner. 
  • Le stabilisateur : cet élément a un aspect similaire à l’aile avant. D’ailleurs, ils ont les mêmes propriétés. Toutefois, leur surface est plus réduite, ce qui leur donne un profil différent.

En général, le fonctionnement d’un kitefoil dépend de la dynamique des fluides. Plus précisément, l’aile avant est propulsée vers le haut quand elle avance. Cela est dû au fait que les molécules d’eau passant sur l’extrados avant se compriment afin de rattraper ces molécules passées au niveau de l’intrados. L’augmentation de ces molécules au côté supérieure de l’aile engendre une dépression. Ce qui ralentit celles sur la partie inférieure et provoque une aspiration vers le haut.

Selon quels critères choisir sa planche à foil ?

Avant d’investir dans une planche avec foil, il est essentiel de prendre en compte certains paramètres. Mais lesquels exactement ? En fait, pour ceux qui veulent voler, il faut savoir qu’en matière de foil, il existe différentes disciplines. En occurrence, le prone surf foil, le wingfoil, le windfoil, le kitefoil ou encore le SUPfoil.

Pour pratiquer ces disciplines, il est important de bien s’équiper. D’autant plus qu’il est quasiment impossible de tomber sur une seule planche permettant de tous les pratiquer ! Sur ce, connaître quelle discipline pratiquer est indispensable pour savoir quelle planche acheter. 

À titre d’exemple, pour ceux qui veulent se perfectionner leurs techniques en wingfoil, il leur faudrait une planche ayant une forme spécifique. Pour ce qui est du SUPfoil, les planches sont plutôt courtes, rectangulaires, épaisses et larges.

Outre la discipline, il est également essentiel de se pencher sur la taille du foil. Sur le marché, on peut dénicher le même prototype de board, une vaste gamme de volume et de taille. En général, cela peut aller d’une planche à foil allant de 35L (4’6) à 140L (6’3). À noter que le volume des planches influe grandement sur leur poids, leur capacité de flottaison ainsi que leur réactivité et leur longueur. Plus la planche choisie est longue, plus on a une meilleure stabilité.

En foil, on peut tomber sur des planches gonflables et des planches rigides. Habituellement, les planches dites « gonflables » sont moins chers, peu encombrants et faciles à transporter. Ce sont de loin les meilleures options pour les débutants. Pour ce qui est des planches rigides, elles sont plus sécurisantes.

Comment bien naviguer avec sa planche à foil ?

Pour naviguer sereinement avec une planche avec foil, il est possible de requérir l’aide d’un coach personnel ou d’intégrer un club. En effet, de nombreux établissements proposent différentes approches d’apprentissage du foil telles que les simulateurs en bateau. En suivant des cours de foil derrière un bateau, on peut évoluer rapidement et retranscrire ses acquis une fois en kitesurf.

Avec cette discipline, il y a plusieurs principes extérieurs à prendre en considérer. Plus exactement, l’aile à gérer (souvent avec de fortes rafales), la force du vent, le courant, les vagues, sans oublier les autres rideurs.

Concernant le wingfoil ou wingsurf, c’est l’un des sports de glisse les plus faciles à pratiquer. Pour l’apprendre rapidement, il faut réunir les bonnes conditions, suivre les recommandations de base et surtout, avoir un équipement adapté. Seulement, avant de se lancer, il faut assimiler quelques techniques et savoir ajuster la position de ses mains. Ce qui peut faire gagner du temps durant son apprentissage. En navigation, les mains doivent être en prise avec 2 poignées. Quant à la poignée, elle doit être près du bord d’attaque.

Les erreurs à éviter

Avant de manier sa planche à foil avec dextérité et aisance, il faut éviter certaines erreurs. Il faut savoir par exemple, qu’avoir le matériel nécessaire est plus qu’indispensable. De même, il ne faut jamais partir en mer par vent de terre ou quand la plage est surpeuplée. Et surtout, il ne faut pas aller à la rencontre des vagues lorsqu’on n’a pas le niveau.

Préparez et réussissez votre Marathon en 3h45
Améliorer ses performances sportives en faisant appel à un préparateur mental